André Moreau

La pensée est-elle magnétique ? Oui, elle est comme de la crazy-glue, une sorte de colle cosmique qui attire à elle ce qui lui correspond. Par la télépathie, par exemple, il n’existe plus aucune distance entre la pensée et sa représentation.

 L’homme éveillé est-il « cause » ? Il peut l’être, mais il n’intervient que par la bénédiction ; c’est comme une flûte enchantée qui adoucit les moeurs.

 Un homme éveillé doit-il intervenir dans la vie des autres ? Certains auraient tendance à penser que oui, d’autres que non. Quant à moi, je pense qu’un homme éveillé se mêle avant tout de ses affaires. Il n’intervient que si on le lui demande… et encore !

 Qu’entendez-vous par ouverture? L’ouverture à tout, et à soi en particulier. Il s’agit d’un oui fondamental à tout ce qui existe. C’est l’acte pur de l’origine. Sans le oui, il n’y a rien !

 Peut-on être trop ouvert ? Non, le problème vient plutôt du fait que les gens sont trop fermés à cause des peurs issues de leurs préjugés, de leur éducation traditionnelle et conformiste, de leur autocensure qu’ils ont eux-mêmes constituée à partir de la conscience morale acceptée comme normale. L’homme peut tout se permettre, intelligemment.

 L’avoir peut-il donner l’être ? Absolument pas ! Mais l’être peut donner l’avoir en passant par l’abondance de l’infini. Celui qui s’installe dans son être ne peut plus jamais manquer de rien… comme les oiseaux du ciel.

 Vous dites que le choix divise, mais y a-t-il un choix qui ne nous divise pas ? Oui, le choix de soi comme absolu ! S’aimer, s’avantager, se préférer à quiconque pour pouvoir être heureux et rayonner, aller dans le sens de ses inclinations et cesser d’être un mendiant d’amour, c’est se choisir absolument.

 Certains philosophes (Platon, Aristote, Descartes, Spinoza, Kant, Hegel) avaient un système. Est-ce qu’André Moreau a un système ? Bien sûr ! C’est le Jovialisme. Il s’agit d’un système de pensée fondé sur le bonheur, l’énergie, la conscience et la liberté. Ici, ce n’est plus l’amour qui est au centre de nos priorités, mais le bonheur.

 Quelle différence faites-vous entre le plaisir et le bonheur ? Le plaisir constitue un ensemble de sensations (il concerne le côté sensuel). Le plaisir conscient est un plaisir dont la clarté aide à approfondir l’expérience. Le bonheur concerne l’affectif. C’est un état d’être (permanent ou non), selon que l’être est affermi ou ne l’est pas.

 Quel est le sentiment qui s’oppose à la joie ? L’angoisse, qui est anti-vie.

 Est-ce que l’angoisse est toujours existentielle ? Non, certains peuvent être angoissés pour diverses raisons.

 Vous semblez parfois parler comme si ce que vous disiez était un absolu. Qu’avez-vous à répondre à cela ? Eh bien, ce n’est pas que je veuille exprimer ce que je pense comme un absolu, mais ça ne m’empêche pas de penser absolument !

©2022 Jackie Lacoursière | Création du site ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?