Le bonheur est une décision !

Pour être pleinement heureux, il ne s’agit pas d’attendre le bonheur, mais de le faire arriver dans notre vie par des pensées conscientes. Notre bonheur ne dépend que de nous, et non pas de notre conjoint, de nos enfants, de notre patron ou de nos amis.

La pensée constitue la réalité; la volonté aussi.

Avons-nous la volonté d’un poulet ou de quelqu’un qui sait ce qu’il veut ?

Une pensée lancée fait son chemin ! À force de mettre le bonheur en priorité dans notre vie, celui-ci finit par apparaître. Il est bon de rendre grâce à l’avance pour ce que l’on recevra. Quand nous faisons confiance à notre être, « nous ne recevons pas toujours le bien que nous voulions, mais souvent le mieux que nous n’attendions pas », comme le dit si bien le philosophe André Moreau.

Si nous voulons quelque chose il faut le vouloir longtemps, car cela finira tôt ou tard par arriver et, si nous avons changé d’idée entre-temps, nous serons pris avec ce que nous aurons désiré.

Nous ne devons surtout pas forcer les événements. Nous faisons ce que nous avons à faire, nous bénissons, et nous nous en remettons à notre être qui sait ce qui est le mieux pour nous. Or, il s’agit de vouloir intensément le bonheur, puis se comporter en toute confiance comme si cela était déjà arrivé.

Mais attention à la « nolonté », qui annule la volonté (oui je le veux, mais…)

La « nolonté » est le facteur d’anéantissement de la volonté.

1% de doute = 100% d’échec.

 Pour connaître le bonheur, nous devons le mettre en priorité dans notre vie !

©2022 Jackie Lacoursière | Création du site ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?