Le partnership amoureux ouvert représente un mode de vie très agréable. Une fois qu’on l’a bien compris, on ne peut que désirer l’expérimenter.

Certaines aptitudes sont naturellement requises pour vivre un partnership dans la facilité, comme par exemple la souplesse en amour, la capacité de partage avec les autres et la confiance en soi-même; une bonne dose de doigté et d’intelligence aussi. Bien qu’accessible à tous, comme nous le mentionnions, peu toutefois sont qualifiés au départ pour vivre ce mode de vie en toute sérénité. C’était mon cas : de par mon éducation et mon insécurité qui m’orientaient vers l’exclusivité en amour, la liberté sexuelle vécue en toute transparence me semblait impossible, voire même plutôt dérisoire! Mais quand j’ai constaté qu’il pouvait s’agir-là d’une belle occasion pour moi d’entreprendre un travail d’harmonie et de conscience sur moi-même (j’aspirais à l’éveil), je me suis dit oui. Et vous avez aujourd’hui devant vous une femme accomplie et très heureuse qui partage sa vie avec trois hommes merveilleux, lesquels partagent également leur vie avec d’autres femmes agréables!

En plus de tous les avantages qu’offre un partnership amoureux (ce que nous verrons plus en détail bientôt), ce mode de vie nous aide à nous ouvrir, à nous faire davantage confiance, à nous épanouir, et surtout à nous accomplir tel que nous le souhaitons auprès des vrais amis de notre essence, c’est-à-dire des gens que nous aimons et qui nous aiment suffisamment pour nous laisser être ce que nous sommes au plus profond de nous-mêmes. C’est ce que nous appelons la Famille bachique : elle se  compose de partenaires qui partagent des affinités communes.

Nous avons parlé de l’être au cours de nos premières chroniques. Ici plus qu’ailleurs nous devons y revenir, car l’être nous arrache à notre condition individuelle et nous ouvre à une condition communautaire. Dans un partnership  amoureux ouvert, les autres ne peuvent plus nous n’apparaître comme des compléments, mais comme des suppléments! Nous ne les aimons plus par besoin ou par manque affectif, mais par plaisir, sans attente, par un débordement d’être, parce que nous avons du bonheur à donner. Or, tant que nous sommes des mendiants d’amour à la remorque des autres pour être heureux, nous ne nous appartenons pas. Comment celui qui ne s’appartient pas pourrait-il se réaliser?

Si effectivement, comme nous le pensons, la raison de notre venue au monde sur terre consiste à nous réaliser sur un plan supérieur, c’est-à-dire à nous éveiller, nous n’avons plus alors à tenter de nous améliorer ou d’évoluer. Nous devons simplement « ouvrir les yeux » afin de reconnaître notre identité divine et, à partir de là, nous installer dans notre être et nous comporter comme Dieu lui-même le ferait.

Mais nul ne peut s’éveiller (ces chroniques s’adressent particulièrement à ceux et celles qui souhaitent s’éveiller), s’il ne possède pas tout d’abord un système nerveux à toute épreuve, c’est-à-dire non pas un égo boursouflé, arrogant et prétentieux, mais un Moi fort capable de se convertir en ce qu’il y a de plus vaste en lui. Et le partnership amoureux ouvert, proposé par le jovialisme, s’avère un excellent moyen pour y parvenir du fait qu’il nous invite à éduquer notre centre émotionnel. En effet il représente parfaitement, comme l’avait si bien nommée il y a plusieurs années une des compagnes d’André Moreau (Andrée, sa typographe qui soit dit en passant est dans sa vie depuis 32 ans) : une école des émotions!

Comme on le voit, le partnership amoureux ouvert proposé par la philosophie jovialiste débouche sur un type d’amour où chacun des partenaires, soucieux de devenir complet et heureux par lui-même, apprend à donner, à recevoir, à comprendre et à appuyer l’autre sans rien exiger de lui en retour. Laisser à l’autre la possibilité de voir qui il veut quand il le veut sans qu’il ait à se justifier ou à se cacher, lui laisser la liberté de s’exprimer comme il l’entend, l’encourager à se réaliser par la créativité, l’aider à devenir ce qu’il est capable d’être, n’est-ce pas là, après tout, la meilleure façon de lui démontrer notre amour?

©2018 Jackie Lacoursière | Création du site ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?