L’honnêteté et la franchise sont requises dès le départ pour éviter toute confusion dans un partnership.

Le fait d’être clair sur ce mode de vie dès la première rencontre avec quelqu’un qui vous plaît (ou alors dès la deuxième, sinon le plus tôt possible avant que la relation devienne officielle) vous évitera de perdre un temps précieux à essayer de convaincre le partenaire qui recherche l’amour romantique à deux. Si vous devinez des intentions de ce genre de sa part, je dirais même : celui-là, fuyez-le!

Peut-être aurez-vous l’impression dans les premiers temps de passer à côté de plusieurs opportunités amoureuses, les candidats à un partnership amoureux vous semblant rares. Ne vous découragez pas; persistez! Sachez qu’il en va de même pour quiconque se veut le moindrement sélectif et qu’il y a beaucoup plus de personnes que vous le pensez qui aspirent à vivre des unions stables tout en préservant leur liberté.

N’oubliez pas que ce sont les gens qui portent vos vibrations qui viendront à vous. Aussi, comme il n’est pas toujours facile de s’entendre avec les gens de sa culture, mieux vaut parfois éviter les mélanges ethniques (à moins que vous soyez déjà vous-même d’une grande souplesse). Il ne s’agit pas ici de racisme, de xénophobie ou de chauvinisme, mais de votre capacité de composer plus facilement avec ceux de votre culture.

Les amours transatlantiques ou lointaines, à moins de posséder un portefeuille bien garni qui vous permette de voyager ou une ouverture d’esprit fondée sur une grande expérience de ce genre de relations, peuvent être difficiles à gérer. Dans le cas contraire, l’éloignement étant par excellence un stimulant romantique, vous pourriez être tenté de vous laisser prendre au piège de l’illusion et de tout abandonner derrière vous pour aller vivre au loin votre Grand Amour. (Lire mon roman La fuite en bleu pour avoir un aperçu du piège en question!).

Dites la vérité à votre conjoint, ainsi qu’à vos partenaires qui deviendront peut-être éventuellement vos autres conjoints. Toujours la vérité! La vérité est une condition essentielle à la réussite d’un partnership. Ne partez pas d’un mauvais pied en mentant. Il faut tout dire! N’ayez crainte d’avouer vos sentiments, vos fantasmes, vos projets, vos désirs secrets, l’attrait que vous ressentez pour une autre personne. Racontez-leur vos rêves érotiques (même s’ils ne figurent pas dedans) afin de vous exciter mutuellement : la complicité joyeuse et les confidences consolident toujours les unions! Si vous croyez que votre conjoint ou les autres ne pourront pas comprendre, c’est que vous les considérez comme des inférieurs.

N’hésitez pas à être généreux et à aller reconduire votre conjoint chez son amant ou sa maîtresse! Si dans un bar vous le voyez en train d’admirer une belle fille ou un bel homme (mieux vaut qu’il le fasse en votre présence que sans vous!), alors dites-lui, avec humour et sans ironie : « Chéri(e), qu’en penses-tu, nous pourrions peut-être l’inviter à se joindre à nous pour la nuit; à moins que… tu préfères le(la) voir seul(e) dans l’intimité ». Croyez-moi, il n’en reviendra pas. Qui voudrait se passer d’un conjoint comme vous!

Il est important de se rappeler que la liberté en amour n’exclut jamais la délicatesse ou la considération à l’égard de vos conjoints ou partenaires occasionnels. (Nous verrons plus loin que dans un partnership il existe des priorités et des intensités variables de sentiments.) Si vous êtes sorti en compagnie de l’un d’eux, vous ne partez pas en fin de soirée avec un inconnu à moins de vous être entendus à l’avance sur cette possibilité. Peut-être vos deux autres conjoints, si tel est le cas par exemple, apprécieront de connaître le lieu de votre sortie, comme il en serait de même de votre unique partenaire de vie. Respecter votre propre liberté ne signifie pas ignorer ou blesser vos proches. C’est encore ici une question de doigté. Il s’agit d’apprendre à « planifier ses spontanéités », comme le dit André Moreau.

©2018 Jackie Lacoursière | Création du site ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?