Un partnership amoureux ouvert repose sur le respect de la liberté des partenaires, sur la complicité joyeuse, le partage d’être et la vérité.

 Or, pour revenir à notre exemple de la semaine dernière, voici quelques petites suggestions de départ :

Dès que l’un des deux partenaires a rencontré quelqu’un et entamé un début de relation, il devient souhaitable d’inviter cette personne à souper avec vous deux aussitôt que possible. Il est toujours plus facile d’accepter la présence d’un tiers qu’on a appris à apprécier! Veillez à prévoir une atmosphère de détente. Si cette personne s’oppose radicalement à la rencontre de votre conjoint, sachez qu’elle annonce déjà ses couleurs : bonne chance! car vous en aurez besoin.

 L’invité (e) doit comprendre qu’il ne prendra pas la place du conjoint déjà présent dans votre vie. Dans un partnership amoureux, il importe de respecter les priorités établies. Ce n’est pas parce que vous avez un nouvel amoureux que vous devez retirer ses privilèges à votre partenaire.

Aussi, est-il important d’expliquer clairement la situation au nouveau venu, tout en le rassurant sur vos sentiments naissants et votre honnêteté à son égard. Votre doigté dans cette situation délicate sera primordial, car vous aurez à comprendre l’anxiété et l’insécurité de ces deux personnes auprès de vous désireuses de partager une nouvelle expérience. Ce n’est pas le temps par exemple, en tout début de relation, d’embrasser goulûment votre nouvel amoureux (se) devant votre conjoint ou d’abandonner ce dernier en fin de soirée pour partir avec lui, comme il serait indélicat de trop négliger votre nouvelle flamme sous prétexte d’épargner votre conjoint.

Il est bon de parler ensuite avec votre partenaire des sentiments qu’il a ressentis lors de cette soirée, de ses émotions, de ses impressions, de faire  la même démarche  de votre côté vis-à-vis lui tout en le rassurant sur votre amour, comme il est souhaitable de le faire aussitôt que possible avec votre nouvel amoureux. Ouvrez-vous aux autres dans la complicité, et jamais pour vous venger de votre conjoint ou le punir.  Vous verrez qu’avec cette nouvelle grande aventure qui commence pour vous deux, vous ne vous ennuierez plus jamais ensemble!

Pour les célibataires soucieux de préserver leur liberté et désireux de former leur propre partnership.

Tout d’abord, il importe de trouver l’ami(e) de votre essence qui souhaitera explorer ce mode de vie afin de former le noyau principal avec vous.  Une fois que vous avez trouvé la bonne personne (la première avec qui vous voulez partager votre vie), vous devrez établir avec elle vos propres règles (votre éthique) quant à la préservation de votre liberté, puis vous entourer graduellement de partenaires associés.

Comme il ne s’agit pas ici de libertinage ou de vagabondage en amour, il est préférable de vérifier le plus tôt possible si la personne que vous convoitez ressent vraiment le désir de vivre ainsi. Si ce projet ne l’intéresse pas, vous apprécierez sa franchise, car ainsi vous ne perdrez pas de temps à vous en approcher. Si par contre elle semble intéressée mais qu’au fond d’elle-même elle espère vous mettre le grappin-dessus un jour, si elle confond ce mode de vie avec l’échangisme ou qu’elle imagine des orgies excitantes dont elle ferait « toujours » partie, alors c’est que vous n’aurez pas été suffisamment clair. (Mon second roman Le mirage corse possiblement en librairie cet automne  donnera un bon exemple de mon manque de clarté vis-à-vis celui qui est devenu mon second compagnon!)

Un partnership amoureux s’adresse à ceux qui désirent s’éviter les pièges du couple fermé et les conflits que provoque l’exclusivité en amour. Ce mode de vie n’est pas fait pour les tièdes ou les peureux, mais pour les gens décidés de préserver leur liberté tout en étant amoureux. Mais même encore là, le piège de l’amour, pernicieux, fait qu’une fois tombé en amour, même les plus décidés ne penseront peut-être plus à partager leur amoureux! Et… de là toutes les conséquences qui en découlent! Assurez-vous donc de vous engager avec la bonne personne et de ne pas changer d’idée en cours de route.

©2018 Jackie Lacoursière | Création du site ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?