Nous nous étions laissés la semaine dernière sur les mots du philosophe André Moreau, tirés de son Traité sur L’Eupraxia : « Pour que votre vie soit un enchantement, vous devez commencer par vous enchanter vous-mêmes ! » Qui ne voudrait pas que sa vie soit belle, magique et pleine de féérie malgré les difficultés de la vie sur terre?

« S’enchanter soi-même », qu’est-ce que ça veut dire ? Eh bien, cela signifie que nous devons tout d’abord nous rendre disponible pour le bonheur, pour la féerie et la beauté dans notre vie ! Nous ouvrir à la possibilité d’être heureux ; savoir nous enchanter d’un rien ! C’est facile et simple quand on y pense. Mais cela implique  qu’il y a un travail à faire sur soi, un travail d’harmonisation, dans le sens qu’il nous faudra apprendre à devenir « conscient », afin de parvenir à être de plus en plus nous-même. Ce n’est qu’à ce compte que nous pouvons réellement être heureux.

Nous avons vu jusqu’ici l’importance de prendre conscience de nos pensées, en sorte qu’elles cessent de nous être défavorables. Nous nous sommes rappelé que nous étions les créateurs de notre réalité. Mais, sommes-nous des créateurs de douceur, de beauté, de volupté et de joie ou, de chimères qui nous torturent l’esprit, de doutes, d’insécurités, de terreurs, de frayeurs ou d’obscurités ?

Puis, nous avons aussi appris à prendre le temps d’observer les manifestations de la beauté dans notre vie. Pourquoi ? Pour retrouver notre regard d’enfant ! Le regard magique de l’enfant qui s’émerveille devant tout, celui qui peut nous aider à nous ouvrir à la vraie Beauté ! En fait, nous avons vu comment devenir, comme le dirait encore une fois André Moreau, des « chasseurs d’évidences sauvages », c’est-à-dire des chasseurs d’objets idéaux éternels.

Des objets idéaux éternels, qu’entend-on par là?

Ce sont des objets, des regards, des touchers que nous investissons de notre présence et qui nous aident à jouir du paradis chaque jour de notre vie. Car le paradis existe sur terre ! Ce n’est pas une utopie : nul besoin d’attendre la mort ou le Jugement dernier pour le découvrir. Il s’agit seulement de le faire exister, pour soi-même, dans notre vie. Mais pour ça, il faut d’abord commencer par changer la fonction de nos yeux : il s’agit de voir, au lieu de simplement regarder ! Voir l’essence même de l’objet, au lieu de laisser notre regard caresser la surface des choses, comme il nous arrive trop souvent de le faire, trop pressés que nous sommes par nos obligations.

Si nous regardons un papillon, par exemple, un poisson, un enfant aimé, notre petit chien ou chat avec toute notre masse êtrique (c’est-à-dire avec tout ce que nous sommes, avec la profondeur d’esprit dont nous sommes capables), alors, ces objets du monde prendront aussitôt la coloration de l’infini, et c’est ainsi que nous apprendrons à investir notre réalité de beauté, de grandeur et de vastitude.

Il s’agit en fait d’apprendre à éduquer nos sens, de manière à devenir plus sensibles aux manifestations de l’infini dans notre vie. À voir toutes choses avec les yeux du Dieu-vivant, de la Déesse-vivante. À changer la fonction de nos yeux ! « Les yeux n’ont point vu, les oreilles n’ont point entendu », dit-on. Malheureusement, et c’est un fait, les êtres humains sont des endormis qui marchent en aveugles et en sourds.

Nous devons donc apprendre à voir, au lieu de simplement regarder. À entendre, au lieu de simplement écouter. Nous familiariser avec la palpation multidimentionnelle, au lieu de simplement toucher.

Vous voulez être plus heureux, multiplier la beauté dans votre vie ? Apprenez à devenir des chasseurs d’évidences sauvages ! Plus vous saurez reconnaître l’infini dans les objets qui vous entourent, c’est-à-dire partout, plus votre réalité en sera investie. Et la présence de l’infini dans votre vie, c’est ça la beauté absolue ! Ce faisant, vous vous habituerez à vous enchanter vous-mêmes de tout et de rien, et c’est ce qui mettra de l’enchantement dans votre vie.

Or, pour clore cette capsule, je vous dirais ceci: «Sachez reconnaître le merveilleux dans votre existence, et faites-le apparaître partout ! Devenez des enchanteurs cosmiques, des faiseurs de beauté, des mutiplicateurs d’énergie!»

©2021 Jackie Lacoursière | Création du site ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?